Logo SilkHhom

Comment réussir son entretien d’embauche vidéo ?

Posté le 24 Juin 2020 dans Recrutement par

Avec le contexte actuel, les contacts physiques sont évités dans la mesure du possible ou du moins limités. Tous les secteurs d’activités sont impactés, mais pour le recrutement, la manière d’embaucher de nouveaux candidats et les processus RH dans leur ensemble sont également concernés par ces changements. Ainsi, les entretiens d’embauche physique (ou en présentiel) en font parfois les frais. En effet, beaucoup d’entreprises en recherche s’appuient sur les outils numériques et plus particulièrement sur l’entretien vidéo pour réaliser de nouvelles embauches. Pour certains, l’entretien vidéo est quelque chose de nouveau, pouvant être source de stress supplémentaire. En réalité, ce devrait être un bon moyen pour vous candidats de prendre du recul par rapport à un entretien physique. Voici donc quelques conseils pour réussir votre entretien d’embauche vidéo et mettre toutes les chances de votre côté.

Les différences entre un entretien vidéo et un entretien physique

Il y a en réalité très peu de différences entre un entretien vidéo et un entretien physique. L’entretien vidéo repose sur trois éléments uniques : avoir en sa possession un outil de visioconférence, l’absence de communication non verbale (gestuelle limitée) et le fait d’être chez soi donc de pouvoir prendre du recul sur la situation. Mis à part ces éléments, l’entretien vidéo et l’entretien physique sont exactement identiques. En effet, l’entretien vidéo est un entretien comme un autre et un processus de recrutement à part entière. Il ne doit donc pas être négligé. Gardez donc à l’esprit qu’il s’agit d’un entretien dont les valeurs, les enjeux, le déroulé sont les mêmes que pour l’entretien physique. Le recruteur, quant à lui, aura normalement les mêmes critères d’évaluation, d’où l’importance de réaliser la même préparation et le même travail de recherche sur l’entreprise en amont.

Comment se préparer à l’entretien vidéo ?

Vous l’aurez compris, le mot d’ordre pour tout entretien, c’est la préparation. Il est important de rechercher un certain nombre d’informations sur l’entreprise afin de légitimer sa motivation. Dans le cas de l’entretien d’embauche vidéo, il s’agira également de vérifier les détails opérationnels, tester la technique, planter le décor et soigner sa tenue professionnelle.

 

Vérifier les détails opérationnels

Il s’agit ici de vérifier toutes les composantes de l’entretien vidéo : la date, l’heure (en faisant attention au décalage horaire), le nom et la fonction de l’interlocuteur, son rôle dans le recrutement, et les objectifs de l’entretien.

Tester la technique

Une fois les détails opérationnels validés, il est conseillé de bien tester la technique. Pensez donc à prendre les devants, en téléchargeant le logiciel en question, en créant un compte si besoin. Pensez aussi à bien vérifier votre identifiant. Enfin, terminez par bien vérifier vos équipements : casques, webcam, batterie sur secteur, etc…

 

Planter le décor

La troisième étape de préparation à l’entretien vidéo est très importante. Il s’agit de choisir le lieu de l’entretien pour vous candidats et de bien planter le décor. En général, il est conseillé de choisir un lieu calme et si possible de réaliser cette réflexion la veille du jour de l’entretien. Gardez en tête qu’il faut bien faire attention à l’arrière-plan. Ce fond d’arrière-plan sera la seule chose que le recruteur verra, en plus de vous. De ce fait, vous avez deux possibilités : recourir à un fond neutre pour rester sobre et simple ou choisir un endroit permettant de mettre en avant vos traits de personnalité.

Si vous postulez à un poste de directeur artistique par exemple, il n’est pas inutile de se positionner dans un endroit de votre logement où sont entreposées certaines de vos créations. Cela permettra au recruteur de brièvement entrevoir la conformité de votre profil avec le poste. Cela peut également permettre au recruteur de sortir des sentiers battus pendant l’entretien et d’innover en termes de question. Attention, toutefois à rester dans la normalité des choses et de ne pas en faire trop sur ce point. Restez humble et vous-même. Enfin, prenez le temps de choisir un espace lumineux pour votre entretien vidéo. Évitez d’être vers une fenêtre pour que votre visage ne soit pas à contre-jour.

 

Attention à la tenue professionnelle

Restez habillé de la tête au pied et en accord avec le secteur d’activité et en adoptant une posture professionnelle. Certains secteurs activités nécessitent obligatoirement le costume cravate. D’autres secteurs comme le numérique, la publicité, le marketing n’impliquent pas de telles règles vestimentaires. Gardez une attitude professionnelle dans tous les cas.

 

S’entraîner à la prise de parole

Pour aller plus loin, vous pouvez vous entraîner à la prise de parole. Cet exercice vous permettra de bien ficeler votre discours et d’être fluide dans vos propos. Pour se faire, il conviendra de préparer un résumé oral (votre parcours, vos motivations, etc..). Réfléchissez ainsi à un message à faire passer par écrit et entraînez-vous à le répéter à haute voix. Si vous êtes sujet au stress, vous pouvez travailler votre respiration et faisant des exercices de respirations pour décompresser. Parler trop vite en entretien parce que l’on est stressé est quelque chose de très courant. Bien respirer peut donc vous aider sur ce point. Il ne faut pas avoir peur de marquer des blancs pendant la conversation, car cela peut être un bon moment pour réfléchir à une meilleure réponse. Dernière chose importante, pensez à ne pas monopoliser la parole. L’entretien vidéo, comme tout entretien, est un échange entre candidat et recruteur. Ne versez donc pas dans le monologue et pensez à bien écouter le recruteur à votre tour. Une bonne gestion du temps de parole est la clé.

 

Préparer la conversation

Vous avez vérifié les détails, la technique, le décor, soignez votre tenue professionnelle et vous êtes entraîné à la prise de parole. Reste maintenant à préparer la conversation. Gardez à portée de main, une version papier ou électronique de votre CV. Même chose pour le descriptif de poste, et le site internet de l’entreprise. Vous pouvez gardez sous la main une antisèche si vous en ressentez le besoin, mais attention à ne pas lire vos notes ! Pour ne pas prendre de risque, n’écrivez que des mots-clés sur votre papier.

Dans tous les entretiens d’embauche, on vous demandera si vous avez des questions à poser, généralement en fin d’entretien. Répondre “non” n’est pas forcément apprécié. Ainsi, il est conseillé de bien préparer vos questions sur le poste, sur l’actualité ou le futur de l’entreprise. Poser des questions c’est démontrer son intérêt pour l’entreprise et donc gagnez des points sur sa candidature. Prévoyez également les réponses aux questions du recruteur (détails sur votre parcours, motivations, réussites et échecs dans votre vie professionnelle…). Anticipez les questions possibles pour mieux les aborder. Gardez un stylo, des notes et un verre d’eau à proximité.

Quelle attitude avoir pendant l’entretien ?

Votre attitude est déterminante de la perception directe du recruteur à votre égard. Soyez donc ponctuel et prévoyez un maximum de choses en amont pour ne pas déranger le déroulé de l’entretien vidéo. Éteignez votre téléphone portable, fermez les programmes de votre ordinateur pour ne pas être dérangé par d’éventuels bruits de notifications perturbants. Il n’est pas inutile de rappeler qu’il faut prendre des notes pour témoigner de son intérêt pour le poste.

Restez professionnel et souriant

Pendant votre entretien vidéo, vous devez rester souriant et positif pour véhiculer la bonne image auprès du recruteur. Soyez naturel et authentique. Adoptez un regard franc et rendez cet échange le plus naturel possible malgré le contexte virtuel de l’exercice. Soyez dynamique, faites des intonations pour donner du rythme et attention à ne pas faire trop de mouvements de mains ou de têtes. Respirez bien comme mentionné plus haut, et n’hésitez pas à marquer des silences pour réfléchir si besoin.

 

Gardez la tête froide

Si vous rencontrez un problème technique pendant l’entretien vidéo, garez la tête froide à tout prix. Le recruteur prendra note de votre réaction et c’est donc l’occasion parfaite de prouver votre capacité à résoudre des problèmes. L’erreur serait donc de mal réagir en paniquant.

 

Avant de raccrocher

Avant de terminer l’entretien vidéo, assurez-vous de bien connaître les prochaines étapes du processus de recrutement. Vous pouvez également demander au recruteur à partir de quelle date il sera possible de relancer. Si le feeling avec le recruteur était bon et que l’échange fut constructif, pourquoi ne pas demander au recruteur si vous pouvez l’ajouter sur LinkedIn ?

Enfin, pensez à bien remercier le recruteur pour le temps consacré.

Que faire après l’entretien vidéo ?

L’étape qui suit l’entretien vidéo dépend des caractéristiques de chaque poste et de chaque processus de recrutement. Toutefois, la plupart des entreprises attendent du candidat un mail de remerciement dans lequel le candidat devra reformuler ses motivations. Quelquefois, le mail de remerciement peut être accompagné d’un document relatif à ce qu’avait demandé le recruteur lors de l’entretien vidéo (ex. un article, un test technique, un exercice de réflexion, etc…). Généralement, le recruteur donne une deadline de deux jours pour le mail de remerciement, mais pas toujours. Ne pas donner de date butoir pour le mail de remerciement peut ajouter un défi supplémentaire pour le candidat : celui d’estimer lui-même le délai le plus adapté pour réaliser ce fameux mail de remerciement. Ensuite, vous avez le droit de relancer le recruteur, mais sans le harceler.

Crédits photo : GIPHY / The Internship




Laissez un commentaire



Mais aussi...