Logo SilkHhom

Langages favoris, télétravail, goûts musicaux : le profil 2019 des développeurs par StackOverflow

Posté le 26 Avr 2019 dans Technologie par

L’étude annuelle de Stack Overflow a pointé le bout de son nez au début du mois d’avril. Près de 90 000 développeurs ont pris le temps d’y répondre et cela dévoile sans aucun doute les évolutions du marché de l’informatique et du développement. Des tendances générales des développeurs à leur musique favorite pour travailler, nous avons rassemblé les chiffres les plus marquants.

Comme chaque année, nous nous penchons immédiatement sur le cœur de l’étude et les préférences des développeurs en matière de langages. C’est bien l’information principale qui concerne directement les développeurs et ce sera eux qui mèneront les évolutions du marché de demain.

Le classement des langages préférés des développeurs pour l’année 2018, Rust en tête

Les langages préférés des développeurs

Pour la quatrième année consécutive, Rust rafle la première place. Le langage de Mozilla, financé par ses contributeurs et mis à jour par sa communauté semble faire le bonheur des développeurs. À la seconde place, mais plus de 10 points derrière, nous retrouvons Python. Sans réelle surprise étant donné qu’il a été promu Langage de l’année 2018 par TIOBE Index. À égalité, et complétant le podium, se trouve TypeScript, le super-JavaScript transcompilé et open source de Microsoft.
On complète ce premier top 5 avec Kotlin et WebAssembly.

VBA, Objective-C et Assembly noircissent le monde des développeurs

Certains se font des cheveux blancs en travaillant avec les langages les plus détestés par la communauté. C’est tout à coup moins reluisant pour ses langages boudés.

Les langages boudés par leurs programmeurs

VBA décroche la médaille d’or du langage le plus détesté par les développeurs ! Félicitations ! Enfin… tu es peut-être un peu dépassé, mais on ne peut pas t’enterrer non plus. Courage, amis développeurs !
En second, Objective-C semble ne plus convaincre le développeur macOS face à un Swift de plus en plus présent.
Et, finalement, nous retrouvons Assembly à la troisième place. Un peu boudé, peut-être du fait de son âge ? Difficile à dire, mais si les développeurs devaient supprimer trois langages, il en ferait partie !
À la suite de ces trois langages boudés, nous retrouvons C et PHP qui semblent lasser leurs utilisateurs les plus fréquents.

Et si nous nous projetions un peu dans l’avenir ? Plutôt Python ou JavaScript ?

Quels langages sont les plus en vue ? Quels langages souhaitent être appris par les développeurs qui ne les utilisent pas déjà ?

Les langages que souhaitent apprendre les développeurs

Python rafle une nouvelle médaille, en or, cette fois-ci. Si les développeurs ne maîtrisent pas tous ce langage de plus en plus populaire, il semble qu’ils souhaitent s’y mettre dans un futur proche.
JavaScript parvient à se placer en seconde position, il semble être une base toujours appréciée et solide pour le développement.
La vague Go n’a pas terminé de faire parler d’elle. Nous l’évoquions déjà dans les langages à maîtriser en 2019. Voici qui confirme ce précédent classement.

Le développement et les genres

L’étude menée par Stack Overflow ne s’attarde pas uniquement sur les langages et la partie technique du développement. Elle soulève également d’autres points révélateurs du monde de la tech. Comme la place des femmes qui peinent toujours à se creuser dans un milieu particulièrement masculin.

Parmi les développeurs actifs

Parmi les étudiants

Les États-Unis, où le pourcentage de femmes développeuses s’élève à 11,7 %, sont le pays le mieux loti là où les pays européens peinent à atteindre les 5 %.
Néanmoins, le vent est en train de tourner. Entre les développeurs en fonction et les étudiants, le taux de femmes grimpe d’un point, passant de 7,5 % à 8,5 %. Des chiffres loin d’être fantastiques, mais qui soutiennent l’arrivée des femmes dans le monde de la tech.

Combien d’hommes pour combien de femmes dans le monde du développement ?

Le graphique montre très clairement les énormes différences entre les postes majoritairement occupés par des hommes. Les spécialistes DevOps et les administrateurs système où la proportion d’hommes est plus de 25 fois supérieure à celle des femmes.
D’autres métiers offrent une plus grande place aux minorités comme les développeurs front-end, les designers, les data scientists, les data analysts, les tests developers ou les métiers de formation autour du développement.

Les personnes qui se considèrent au dessus de la moyenne en fonction de leur expérience

D’autres questions du sondage prouvent que les femmes mettent plus de temps que les hommes à se sentir « meilleures que la moyenne ». Cela demanderait 10 ans à une femme pour se sentir au dessus de la moyenne.

L’arrivée de la blockchain… ou pas

Nous en parlions en long, en large et en travers dans cet article. Les premiers concernés restent les développeurs qui doivent revoir l’ensemble de leur méthode de fonctionnement pour intégrer cette nouvelle fonctionnalité.

Votre entreprise utilise-t-elle des fonctions de la Blockchain ?

La preuve est bien là : l’immense majorité des entreprises, 80 %, n’utilise pas les fonctionnalités de la Blockchain et ne semble pas s’y pencher pour le moment. Cette statistique devra être surveillée dans les années à venir, car ce sont les entreprises qui doivent mener l’évolution pour, qu’ensuite, les individus puissent se l’approprier.

A titre personnel, que pensez-vous de la blockchain ?

Quant à l’image de la blockchain aux yeux des développeurs, elle est très mitigée.

29,2 % pensent que la blockchain peut être utile dans de nombreux domaines et pourrait changer des aspects de notre vie.
26,2 % pensent qu’elle peut être utile dans le milieu des assurances afin de l’imperméabiliser face aux devises.
16,8 % pensent que c’est une mode passagère
15,6 % pensent que c’est une utilisation irresponsable de ressources
12,2 % pensent qu’elle est utile pour décentraliser les devises

Si un fort pourcentage reste optimiste face à l’arrivée de la blockchain, une partie non négligeable des développeurs est encore septique.

Les autres chiffres clés

Satisfaction au travail

La plupart des développeurs sont très satisfaits de leur carrière même si la plupart restent à l’écoute de possibles opportunités.

 

Combien de fois les développeurs télétravaillent-ils par mois ?

Presque la majorité travaille au bureau, même si la tendance du télétravail augmente d’année en année.

 

Une préférence musicale ?

Autre chiffre décalé : les musiques qu’écoutent les développeurs durant leur heure de travail. En conclusion ? Eh bien, c’est aussi divers que varié !

 

Quelle est la personnalité qui a marqué l’année passée ?

Pour les développeurs, la personnalité la plus influente du monde de la tech cette année est sans aucun doute Elon Musk, le PDG de Tesla. Une seule femme a été citée : Lisa Su, CEO d’AMD. Certaines personnes en ont d’ailleurs profité pour se mettre en avant…

Retrouvez l’ensemble de l’étude sur Stack Overflow

 




Laissez un commentaire



Mais aussi...