Logo SilkHhom

Pourquoi Besançon est la ville la plus attractive de France ?

Posté le 19 Nov 2019 dans Un jour une ville par

Besançon, ville la plus attractive de France

Commune de l’Est de la France, préfecture du département du Doubs et siège de la région Bourgogne-Franche-Comté, Besançon vient d’être élue ville la plus attractive de France selon le dernier baromètre Jobijoba de l’attractivité des grandes villes françaises. La capitale comtoise remporte la tête du classement parmi 30 villes françaises, et est suivi par Orléans et Saint-Étienne. Elle est la ville la plus favorable en termes d’emploi et de pouvoir d’achat immobilier en tenant compte des salaires nets proposés au niveau local. En partant du principe qu’un emploi stable et un salaire conditionnent généralement l’accès au logement, Jobijoba a élaboré une méthodologie, en collaboration avec Meilleurtaux.com, prenant en compte trois données fondamentales : emploi, salaire, logement.

Les raisons de ce succès

L’étude mesure ainsi le nombre d’offres d’emploi en CDI rapporté au nombre d’habitants et le pouvoir d’achat immobilier (calculé à partir du salaire médian de chaque ville, des taux d’intérêt pratiqués localement et du prix de l’immobilier). Besançon s’installe ainsi à la première place du classement : cette performance pouvant s’expliquer par le dynamisme de son marché de l’emploi local  (7e rang en France avec 13,1 offres de CDI pour 100 habitants) et de son pouvoir d’achat immobilier (8e place du classement immobilier avec 74m² accessibles). «Cette première place, quelque peu étonnante, s’explique par un marché de l’emploi très dynamique, porté un tissu industriel qui résiste bien et par le secteur tertiaire », souligne Thomas Allaire, DG de Jobijoba.

pourquoi-besançon-classementBesançon, capitale du temps

En 1793, Mégevand crée “la Manufacture française d’horlogerie” et installe à Besançon quelque 700 horlogers suisses. Depuis cette période, l’histoire de la ville et de l’horlogerie sont intimement liées. Aujourd’hui, Besançon est devenu le pôle européen des microtechniques et le pôle mondial des temps fréquences.

Vous pourrez ainsi retrouver le thème du temps, fédérateur de l’histoire et de l’horlogerie, comme fil conducteur de la ville. Elle dispose d’ailleurs de trois parcours marqués au sol par des flèches de bronze, avec notamment un circuit de la ville haute de 3,5km matérialisés par des cadrans d’horloges stylisés entraînant les visiteurs dans la découverte du passé horloger de la ville.

Musée du temps

Le musée du temps y est également installé dans le sublime palais Granvelle de style Renaissance. On y trouve des collections horlogères de toutes sortes, relatant la mesure du temps au fil des siècles et à travers les évolutions mécaniques et techniques. Certaines pièces sont issues des recherches de plusieurs entreprises et laboratoires bisontins dans le domaine des microtechniques, héritage du savoir-faire horloger.

Musée du Temps – Palais Granvelle – Besançon

Horloge Astronomique

Pour aller plus loin, comment ne pas citer l’Horloge astronomique installée dans la tour de la cathédrale Saint-Jean. Construite par Auguste-Lucien Vérité de 1858 à 1860, elle est considérée par beaucoup de passionnés comme étant un chef d’oeuvre du genre avec plus de 30 000 pièces et 11 mouvements. Elle dévoile, du haut de ses 5 mères, 57 cadrans qui fournissent 122 complications : calendriers, mouvement des planètes, éclipses, heures des marées dans différents ports du monde, solstice…

Horloge-astronomique-de-Besancon

Cathédrale de Besançon avec son horloge astronomique

Observatoire Astronomique

La capitale du temps possède également un Observatoire astronomique, météorologique, chronométrique, créé dès 1878 sur décret présidentiel. Vous y trouverez une très vaste collection d’instruments scientifiques (méridienne, lunette équatoriale coudée, astrographe…) répartis dans plusieurs pavillons. L’horloge comtoise s’est véritablement réinventée avec Philippe Lebru, créateur de modèles contemporains, tout en inox ou en résine, dont les exportations se multiplient dans le monde entier. Il est également à l’origine de l’horloge de 6 tonnes qui a été récemment accroché dans la gare TGV Besançon/Franche-Comté et au Japon encore plus récemment.

Observatoire de Besançon

Les 24 heures du Temps

Avec ce savoir-faire d’exception, Besançon invite chaque année à explorer les diverses composantes et dimensions du Temps avec 24 temps forts et 48 animations qui rythmeront pendant 24 heures : les 24 heures du Temps.  Au programme : rencontre avec des collectionneurs, artisans horlogers, designers, photographes et autres artistes du temps.

L’écosystème French Tech de la médecine du futur

Une des premières régions industrielles de France dont environ 17% des emplois sont dans l’industrie, Besançon héberge plus de 200 start-ups dynamiques dans les Medtech et Biotech pour 400 entreprises du médical. Comme mentionné plus haut, la ville puise de son savoir-faire horloger une expertise naturelle pour la microtechnique. La ville a donc trouvé ses applications sur les marchés à forte valeur technologique et plus particulièrement pour des applications médicales. En effet, dans le corps humain, la nécessité du petit et du précis a toute son importance.

Ces start-ups peuvent alors compter sur un véritable écosystème de l’innovation en santé, les accompagnant dans leur croissance et dans leur développement jusqu’à la mise sur le marché de leurs dispositifs ou services. On peut alors citer plusieurs ressources de poids permettant à ces jeunes pousses de mener à bien leurs projets innovants dans le médical tels que les Centres Hospitaliers Universitaires régionaux, les laboratoires de recherche spécialisés en biothérapie et innovations technologiques, l’Institut régional fédératif du cancer, le Pôle de compétitivité des microtechniques, etc…

Un exemple concret : One Fit Medical qui propose des solutions spécifiques au patient en chirurgie orthopédique en adaptant ses produits aux particularités de toutes les articulations du corps humain, grâce à ses logiciels de planification et d’imagerie. La start-up créée en 2011, a été rachetée par EOS imaging, lui apportant ainsi stabilité et fonds pour continuer les recherches et poursuivre son développement international.

Accélérateur d’innovations et de compétitivité, le réseau Medtech Biotech de Besançon fait partie intégrante de l’écosystème French Tech.

D’autres grandes entreprises de la région

Pour appuyer le fait que la ville dispose d’une situation forte en termes d’opportunités d’embauche, citons quelques entreprises et grands groupes installés à Besançon (et alentour) :

  • AUGÉ MICROTECH GROUP (solutions complexes métalloplastiques)
  • BOURBON AUTOMOBILE (pièces d’habitacle et de carrosserie extérieure de véhicule)
  • BOURGEOIS DÉCOUPAGE (leader mondial de la production et fourniture de circuits magnétiques)
  • BREITLING (Haute horlogerie)
  • CARL ZEISS MEDITEC (fournisseurs de premier ordre dans le domaine de la technologie médicale)
  • CARTIER (Haute horlogerie)
  • DECAYEUX LUXE (accessoires métalliques, maroquinerie, luxe)
  • DIEHL AUGÉ DÉCOUPAGE (pièces de précisions)
  • DIGITAL SURF (logiciels d’imageries)
  • DIXI MICROTECHNIQUES (Concepteur-fabricant de solutions micromécaniques et microtechniques)
  • ECOLE DE CUISINE THIERRY MARX (Cuisine Mode d’Emploi(s))
  • FABRICOM (Systèmes d’assemblage)
  • FCI BESANÇON (connecteurs pour circuits imprimés)
  • FESTINA (horlogerie)
  • FRALSEN (manufacture de micro-précision)
  • HORLOGERIE CONTEMPORAINE UTINAM
  • HORLOGES VUILLEMIN
  • IER (Leader en matière de fourniture de terminaux mobiles et bornes libre-service pour les grands réseaux de transport)
  • IMI – CHEVAL (microtechniques)
  • INTERPLEX SOPREC (pièces métalliques)
  • IX BLUE  (modulateurs optiques à ultra-hautes fréquences)
  • MANUFACTURE INTERSTRAP / JEAN ROUSSEAU / SIBRA (maroquinerie et sellerie)
  • MATY (bijoutier créateur)
  • MICRO MEGA (dispositifs médicaux)
  • MONDELÈZ INTERNATIONAL (multinationale agroalimentaire)
  • MONTRES BENJAMIN MULLER / DODANE / LIP (horlogerie)
  • PARKEON (solutions de gestion du stationnement et de solutions billettiques)
  • POLYCAPTIL (Fabricant de matériel électronique)
  • SEIKO (manufactures horlogères)
  • SIDEO (Industrie plastique)
  • SINTEX – XP (découpages)
  • SNOP (industrie automobile)
  • SOPHYSA (implants neurochirurgicaux)
  • STATICE (mécatronique et en biomatériaux)
  • SUPERFOS (emballages plastiques)
  • SWATCH GROUP (horlogerie)
  • VIX TECHNOLOGY (composants électroniques)
  • ZODIAC – ECE (microtechniques)
  • ALSTOM
  • DELFINGEN INDUSTRIES (équipementier automobile mondial)
  • FAURECIA (équipements automobiles)
  • GENERAL ELECTRIC
  • GROUPE GUILLIN (leader européen dans la fabrication et la commercialisation d’emballages plastiques thermoformés)
  • HERBELIN (horlogerie)
  • NESTLÉ
  • PEQUIGNET (horlogerie)
  • PSA PEUGEOT – CITROEN
  • SCHRADER (Fournisseur d’équipements industriels)
  • SOLVAY (matériaux avancés de chimie)
  • ZIMMER (matériel médical)

Un patrimoine historique et culturel riche

De par son riche patrimoine historique et culturel, son architecture remarquable, Besançon possède un label Ville d’Art et d’Histoire depuis 1986 et figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008. Plusieurs grands monuments font l’histoire de la ville et suscite un intérêt notable auprès des visiteurs locaux et nationaux. On peut citer notamment la Citadelle, chef d’oeuvre de Vauban et place forte surplombant la ville. La capitale comtoise possède également d’autres monuments à ne pas louper : la Synagogue, la Place de la Révolution, la Cathédrale St-Jean, le Musée des Beaux-Arts, la Basilique St-Férjeux, l’Abbaye Saint-Paul ou encore le Fort Beauregard.

pourquoi-besançon-citadelle

Citadelle de Besançon

La Franche-Comté, un terroir d’exception

La Franche-Comté est également très réputée pour sa gastronomie et son savoir-vivre conférant à la région un terroir indiscutable. On peut citer un certain nombre de spécialités et produits locaux.

Les charcuteries :
  • le brési (viande de bœuf séchée et fumée)
  • la saucisse de Montbéliard
  • La saucisse de Morteau
  • les jambons et palettes fumées
Les fromages :
  • la Cancoillotte : une des plus anciennes spécialités de Franche-Comté. Des écrits datant de l’époque de Charles Quint la mentionnaient déjà. Certains affirment même que des écrits romains, relatant la prise de la Séquanie (ex. Franche-Comté) en 58 avant J.C., font état de ce produit. La cancoillotte existerait donc depuis plus de 2000 ans !
  • le Comté : fromage de tradition millénaire, est produit dans les « fruitières » (petites associations locales permettant à plusieurs éleveurs de se regrouper au sein d’une même fromagerie). Il faut une grande quantité de lait pour produire le comté : 500 litres, pour une meule de 42kg.
  • le Morbier, au lait cru : crémeux, fondant et onctueux, il provient des fermes modestes de montagne : une traite ne suffisant pas à assurer la production d’un fromage entier, on faisait un demi-fromage avec la traite du matin. La surface était alors protégée par une couche de charbon prélevé sous le chaudron, et le fromage était fini avec la traite du soir. C’est cette ligne horizontale, aujourd’hui maintenue grâce à un charbon végétal, qui confère au Morbier toute son originalité.
  • le Mont d’Or : fromage très crémeux et délicat, né des fermes d’alpage et présenté dans une boîte en sapin. Le Bleu de Gex ou de Septmoncel, particulier grâce à sa délicate saveur persillée. C’est un fromage qui a été introduit vers le XIVe siècle par les moines venus du Dauphiné. Il se fabrique à partir de lait cru produit par les pâturages des prés-bois et des combes du Haut-Jura sud.

Les vins :
  • Le Jura produit une gamme complète de vins : blancs secs, blancs « typés », blancs sucrés (vin de paille, macvin), rosés, rouges, mousseux, marcs.
  • Une mention toute particulière pour le Vin Jaune : produit à partir d’un seul cépage (le savagnin), c’est un vin qui vieillit en fût de chêne pendant 6 ans et 3 mois. Ce vin est unique, et pas seulement par son goût : vous pouvez le conserver 100 ans.
  • Terre d’arbres fruitiers et de plantes odorantes, la Franche-Comté produit également ses alcools : les kirschs de Fougerolles et de Mouthier, la liqueur de sapin, la Gentiane, sans oublier le Pontarlier-anis.

Besançon, en résumé :

  • 33e ville de France en termes de population
  • -32% de baisse moyenne salariale par rapport à Paris
  • -64%  de baisse moyenne du prix des loyers par rapport à Paris
  • 56% d’ensoleillement par an par rapport à Paris
  • Qualité de vie 6,8/10 selon l’indice DataFrance

Sources : Wikipédia / Besançon.fr / Jobijoba / Meilleurtaux.com / Doubs Travel / Cancoillote.net / PartirdeParis.fr


Consulter nos offres d’emploi à Besançon




Laissez un commentaire



Mais aussi...