Logo SilkHhom

Comment réussir son portfolio de développeur ?

Posté le 10 Mar 2020 dans Recrutement par

Les métiers de l’informatique ont le vent en poulpe depuis de nombreuses années. Les développeurs ont la chance d’avoir une certaine sécurité de l’emploi tant le nombre de postes ouverts sur leur domaine est important par rapport à d’autres secteurs d’activités. Pourtant, la compétition sur certaines opportunités peut être plus rude que d’habitude. Dans ce cas de figure, il est donc judicieux pour ces professionnels de se montrer différenciant par rapport à leurs confrères en gagnant un maximum de points lors d’un processus de recrutement. Outre les compétences techniques, le portfolio de développeur apparaît alors comme un excellent dopant à l’approbation d’une candidature. Cependant, il peut être difficile et délicat de créer un contenu dans l’unique but de mettre en lumière ses compétences et ses travaux. Dans ce contexte, Silkhom vous donner 11 conseils pour réussir à créer votre portfolio de développeur.

Choisissez un axe de spécialisation

 

Si vous possédez un large éventail d’expériences professionnelles au même titre qu’un grand nombre de compétences techniques, il faut être vigilant. Beaucoup de personnes ont tendance à vouloir communiquer sur l’entièreté de leur domaine d’expertise, en listant toutes leurs aventures de code sur leur portfolio de développeur. Cela peut être dans certains cas un frein à votre recrutement. Il est nécessaire de prioriser son contenu et de le hiérarchiser en fonction du poste visé. Autrement dit, nous vous conseillons de bien identifier le domaine du poste et d’étoffer son expertise en ce sens sur votre portfolio. Il n’est donc pas forcément recommandé de positionner votre portfolio sur un grand nombre de secteurs spécifiques, mais de bien l’adapter à un poste précis. Cela permettra au recruteur d’identifier en un clin d’oeil la bonne conformité de votre profil avec ce qu’il recherche.

Réalisez une sélection de vos meilleurs projets

 

Cela rejoint le premier point : il est impératif de sélectionner vos meilleurs projets plutôt que de tout lister massivement et aléatoirement. Il faut voir votre portfolio comme une grande bibliothèque où sont entreposés vos meilleurs livres. Imaginez alors que vous devez tracer un parcours dans cette bibliothèque pour guider le recruteur à trouver les bons livres par rapport à sa recherche. Au-delà de cette image, pensez donc à bien mettre en lumière les projets qui ont le plus de valeur à vos yeux. Au même titre que ceux que vous pensez les plus adaptés et légitimes pour le poste encouru. Soyez méticuleux et organisé. Pourquoi ne pas réaliser un portfolio spécifique à chacune de vos expertises ? En multipliant les portfolios en fonction de vos cibles, vos candidatures n’en seront que plus limpides.

Déployez vos différences

 

Aujourd’hui être différenciant, c’est mettre toutes les chances de son côté. Il convient alors de se demander ce que vous différencient d’autres développeurs. Aucune limite à votre imagination ne doit freiner votre démarche. Si vous maitrisez des langages rares ou nouveaux, argumentez en ce sens. L’objectif est que votre portfolio soit distinguant autant sur sa forme que sur son contenu. Soyez donc créatif et prenez le temps de réfléchir à ce qui vous rend unique. Peut-être est-ce la complexité et l’envergure de vos projets antérieurs, une expertise rarissime ou encore une créativité précieuse lors d’un lancement de projet… Pas de place pour le fameux syndrome de l’imposteur, soyez confiant et mettez en lumière tout ce qui vous rend si performant au quotidien dans votre portfolio de développeur.

Mettez en lumière vos références professionnelles

 

Les recruteurs cherchent à savoir si vous avez la capacité de répondre aux attentes du poste visé. Les recommandations ou les références professionnelles permettent justement de rassurer le recruteur sur ce point. N’hésitez donc pas à multiplier les références en demandant à vos anciens collègues, clients ou supérieurs hiérarchiques de témoigner de la bonne qualité de votre travail. Une fois que vous en avez recueilli plusieurs, pensez à les inclure sur votre portfolio en ligne. Vous pouvez également les publier sur votre profil LinkedIn. Les recommandations ne sont pas quelque chose que vous devez négliger, car ils peuvent vraiment faire la différence d’un candidat à l’autre.

Achetez votre nom de domaine et créez votre propre site

 

Si vous êtes développeur, ce conseil paraît d’une logique implacable. Rien de plus discréditant que de voir des développeurs présenter leur portfolio sur des plateformes intuitives tel que Wix. Si vous touchez en code, vous avez généralement votre propre site. Aujourd’hui, un nom de domaine ne coûte que quelques euros par an (et rien ne vous oblige à choisir du .com). Cela donne une dimension bien plus professionnelle. Et cela permet de légitimer et à donner du poids à votre candidature.

Soyez simple dans le contenu et créatif dans la forme

 

En réalisant votre portfolio, vous allez chercher à montrer que vous avez les moyens de répondre aux attentes du client pour le poste visé. Comme mentionné dans le premier paragraphe, il ne faut pas tomber dans le piège d’alourdir votre portfolio avec tout ce qui vous tombe sur la main. Pensez à rester simple et concis en sélectionnant le plus pertinent pour l’offre visée. Si vous trouvez dommage de faire l’impasse sur certains points non directement liés avec le poste visé, tentez alors de les rendre accessibles tout de même, mais de manière plus discrète, par exemple sur une page optionnelle. Essayez de proposer un portfolio ludique mais créatif. La forme vous permettra de considérablement mettre en valeur votre contenu. En ayant une bonne charte graphique avec une harmonie entre simplicité de contenu et apparence originale, votre portfolio aura un double impact. Chez Silkhom, nous avons déjà reçu des portfolios magnifiques. Le plus mémorable d’entre eux : un portfolio interactif en mode jeux vidéo rétro qui permettait aux visiteurs de naviguer dans un monde virtuel tout en accédant au fur et à mesure aux parcours professionnels du candidat.

Ne négligez pas l’expérience utilisateur de votre portfolio

 

Vous êtes développeur, vous connaissez forcément la notion d’expérience utilisateur. Votre portfolio en ligne doit être facile à la lecture, facile à utiliser et facile à naviguer. Veillez donc à bien respecter ces codes, et harmonisez bien vos couleurs en s’assurant qu’elles ressortent correctement sur l’arrière-plan, etc. Pensez également au responsive ! À l’heure du mobile-first, il vaut mieux s’en soucier. Il serait regrettable que le recruteur scrute votre site depuis son smartphone et qu’il abandonne sa visite parce que les éléments sont surdimensionnés…

Mettez des call to action

 

Pour aller plus loin sur l’expérience utilisateur, un autre conseil : mettez des call to action. Beaucoup de développeurs possèdent de sublimes portfolios mais oublient d’insérer un call to action sur leur site. C’est dommage car cela peut vraiment vous pénaliser. Pensez donc à bien insérer des boutons de type “Recrutez-moi” ou “Demander un devis” si vous êtes freelance. Assurez-vous de ne jamais laisser un recruteur bloqué à la fin d’une page sans un bouton bien visible pour accéder à la suite ou vous contacter tout simplement.

Travaillez la page d’accueil de votre portfolio

 

Votre page d’accueil est le premier contact entre le recruteur et votre univers. Vous devez donc faire une bonne impression, car vous n’aurez pas forcément d’autres chances. En général, les internautes se font une idée d’un site après seulement 50 millisecondes. D’où la nécessité d’être impactant sur votre page d’accueil. Pour ne pas rater cette étape, veillez à ce que votre accueil comporte bien au minimum qui vous êtes et ce que vous faites. N’hésitez pas à ajouter une photo de vous si vous le souhaitez pour donner un côté plus humain à votre portfolio. Mais rien d’obligatoire à ce niveau-là.

Laissez entrevoir votre personnalité

 

Votre portfolio est une opportunité idéale de montrer votre personnalité au recruteur. Au-delà de vos compétences techniques, le recruteur cherche également des savoir-être et une personnalité. Il est donc recommandé d’instaurer votre personnalité à l’intérieur de votre propre portfolio de développeur. Vous pouvez par exemple utiliser une page “à propos” pour donner aux visiteurs l’occasion d’en apprendre davantage sur vous, votre parcours et vos passions. Pensez storytelling sans pour autant inventer des choses qui ne vous ressemblent pas. Restez authentique dans votre présentation. En développant ce qui vous anime au quotidien, et ce dont vous êtes heureux d’accomplir sur votre temps libre, vous aurez plus de chances de séduire le recruteur (qui peut d’ailleurs avoir des similitudes avec votre profil). N’hésitez pas à étoffer cette présentation avec un accès à vos réseaux sociaux. Si vous êtes actif sur ces plateformes, ou encore que vous êtes suivi par une communauté de passionnés, ce sont des points intéressants à inclure dans votre portfolio de développeur.

Pensez au SEO

 

Ce point est particulièrement valable pour les freelances. Pensez à intégrer les bons mots-clés sur votre site, au même titre que les descriptions de vos pages et de vos projets. N’oubliez pas les balises de texte alternatif pour vos images. Optimisez également le poids de ces dernières pour garder la meilleure vitesse de chargement pour vos pages. Optez pour le protocole sécurisé HTTPS pour ne rien laisser au hasard. Il serait dommage de produire un excellent portfolio mais que celui-ci soit invisible au public faute d’optimisation SEO. Pour les développeurs non freelances, la notion de référencement naturel n’a pas forcément de réelle utilité (en général) étant donné que la demande est nettement supérieure à l’offre sur le marché de l’emploi. Tout dépend alors des objectifs de chacun en termes de portfolio.

 

À présent, vous avez toutes les clés pour réaliser un portfolio original et convaincant.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et interrogations en commentaire ci-dessous.




Laissez un commentaire



Mais aussi...