Logo SilkHhom

8 métiers de demain

Posté le 19 Juin 2019 dans Recrutement par

D’après l’OCDE, 40 % de nos métiers actuels disparaîtront dans les années à venir, en contrepartie, d’autres métiers encore inconnus vont se développer. Nul doute que ces métiers inconnus vont transformer le monde du travail.
L’intelligence artificielle serait en majorité la cause de ces nouveaux métiers. C’est un enjeu majeur pour les décennies à venir qui formeront les générations futures à ces nouveaux métiers. D’après les chercheurs, les métiers qui tendent à disparaître sont ceux qui nécessitent le moins de relations empathiques. À l’inverse, les métiers qui demandent créativité, négociation, instinct, persuasion ou qui appellent à l’intelligence sociale semblent être moins impactés. Si 85 % des métiers de 2030 n’existent pas encore, quels seront-ils ? Nous allons nous efforcer de les imaginer ensemble.

Les enjeux de ces nouveaux métiers sont multiples : trouver un équilibre entre le développement technologique qui avance à pas de géant et les questionnements écologiques qui nous rattrapent tout aussi vite. Un équilibre précaire avec lequel il faudra trouver des compromis et développer des nouveautés.

1 – Fermier high-tech

Notre planète habite de plus en plus de monde et nous devons faire face à l’accroissement constant de l’humanité. Un défi énorme lorsqu’on pense à nos techniques d’agriculture actuelles. Grâce à l’arrivée de la permaculture de masse, les fermiers pourront gérer leur ferme connectée avec des machines de pointes où tout sera automatisé. De la gestion des cultures à l’arrosage de chaque plante. Des fermes de ce type existent déjà au Japon, le métier parviendra-t-il à s’imposer face à l’agriculture traditionnelle ? Possiblement, si l’IA parvient à aider l’homme de manière efficace.

2 – Dialogiste de chatbox

Les avancées en termes d’intelligence artificielle sont telles que, bientôt, nous n’aurons plus jamais affaire à des humains sur les chatbox en ligne. Qu’importe les questions, les IA auront réponse à tout et dans un temps record ! Vous commande s’est perdue ? L’IA analyse le numéro de commande et vous informe en temps réel de la position de votre colis. Une question pointue à propos du service d’une entreprise ? En quelques secondes, vous voilà renseignés. Mais n’est-ce pas là une déshumanisation totale d’un métier de communicant ? Et si nous parvenions à réinsuffler de l’humanité dans ces conversations robotiques ? Entre ici en jeu les spécialistes des dialogues de chatbox, poète ou scénariste, ils tournent habilement de jolies phrases pour le plus grand bonheur des internautes.

3 – Entraîneur d’Intelligence Artificielle

Les tentatives ont été nombreuses. Et beaucoup ont foncé droit dans le mur. Faire apprendre l’IA par elle-même en lui servant des tonnes de données qu’elle réutilise ensuite à plus ou moins bon escient a autant d’avantages que d’inconvénients. On se souvient de Tay, l’invention de Microsft lancée en 2016 sur Twitter, où celle-ci est devenue raciste et vulgaire en à peine quelques heures. Repenser l’apprentissage des IA en tentant de les entraîner. Cela se ferait de façon neutre par les humains et éviterait peut-être les biais dans lesquelles s’effondrent les IA actuelles en apprenant de nos propres défauts.

4 – Philosophe d’entreprise

Le monde de la start-up explose et le nombre d’entreprises de petite taille également. Ce rapprochement et cette envie de gagner du sens au sein de son travail vont permettre l’apparition de ce drôle de métier. Ce nouveau consultant sera chargé de trouver la place de chacun, de comprendre les relations entre les membres de l’entreprise, d’aider à redonner du sens à chaque métier, d’intégrer pleinement la société dans le paysage national et de booster sa créativité ainsi que son esprit d’équipe. Il sera capable d’accompagner les chefs de projet pour tirer parti des capacités de chacun dans une ambiance éthique et constructive.

5 – Architectes bio-inspirés

D’après une étude de l’ONU, 68 % de la population mondiale vivra en ville en 2050, contre 55 % actuellement. La concentration du nombre d’habitants augmentera largement les températures en ville ainsi que le taux de pollution. Les constructions organiques et inspirées de la nature tout en proposant d’immenses espaces végétalisés ne seront bientôt plus une utopie mais bel et bien de nouvelles propositions architecturales. Exit les blocs de béton, place aux immeubles organiques bourrés de verdure afin de lutter contre le réchauffement climatique et le taux de pollution des villes.

6 – Recycleur de décharge

Cachées et peu médiatisées, les décharges à ciel ouvert sont monnaie courante et pas seulement dans les pays peu développés. Jusqu’aux abords de Paris, d’immenses décharges se sont formées et continuent à grandir de jour en jour. Avec les avancées technologiques et le développement des techniques de recyclage, nous avons bon espoir de voir arriver des machines qui accéléreraient la disparition de ces décharges tout en favorisant le recyclage des déchets.

7 – Ethicien en technologie publique

La déshumanisation du travail, l’éthique parfois bancale de certaines nouvelles technologies, voilà un métier qui sera chargé de peser le pour et le contre de nos nouvelles inventions. Doivent-elles être commercialisées à grande échelle ? Ou seulement testées dans certains cercles ? Vaut-il mieux abandonner une technologie au profit d’une autre ? Toutes ces questions seront le cœur de métier de l’éthicien. Pas facile, mais néanmoins nécessaire. Nous pouvons espérer que les personnes lambdas seront consultées à propos de ces questions parfois épineuses. Ce sont d’ailleurs aujourd’hui les mêmes questions qui se posent à propos des voitures autonomes et des choix impossibles

8 – Conservateur d’identité nationale

Ne pas revivre la même chose que lors de l’effondrement d’une partie de Notre Dame de Paris. Tel est le but de ce métier : scanner les édifices et en conserver une copie digitale afin d’inscrire à jamais l’identité architecturale de chaque ville, chaque pays, chaque peuple. Afin de ne pas oublier et de résister à l’emprise du temps sur des monuments historiques.

Voici un tour d’horizon des divers métiers qui seraient susceptibles d’apparaître dans les années à venir en fonction de la corrélation du marché actuel et des évolutions technologiques et techniques en cours.

Sources : testunmetier.com & l’agence AKQA
Photo : Sara Kurfess




Laissez un commentaire



Mais aussi...