Recruter dans l'Automatisme, la Mécanique, et la Robotique

Aujourd’hui, ces trois domaines s’entremêlent, conduisant à des innovations époustouflantes qui continuent de repousser les limites de ce que machines et robots peuvent accomplir. Que ce soit dans l’assemblage d’une voiture, l’exploration des profondeurs marines ou la réalisation de chirurgies complexes, la mécanique, l’automatisme et la robotique jouent un rôle central dans la progression de notre société technologique.

✔️ Au succès    ✔️ Consultants spécialisés

La mécanique, science des mouvements et des forces, a façonné le monde industriel depuis l’aube de la révolution industrielle. Elle a posé les bases des machines, des véhicules et de tant d’autres inventions qui ont changé la façon dont nous vivons et travaillons. Dans le prolongement de cette science, l’automatisme est venu offrir la possibilité de rendre ces machines autonomes, en les dotant de systèmes permettant de réguler, de contrôler et d’optimiser leurs opérations.

Puis, avec l’évolution des technologies et l’intersection de diverses disciplines, est née la robotique, fusionnant la mécanique, l’électronique et l’informatique pour créer des entités capables d’exécuter des tâches de manière semi-autonome ou totalement autonome.

L’historique de la mécanique, de l’automatisme et de la robotique

Mécanique : Les fondements de l’ingénierie

La mécanique est l’une des plus anciennes branches de la physique, remontant aux penseurs de l’Antiquité tels qu’Archimède et Aristote qui s’interrogeaient sur le mouvement et les forces. Avec la Renaissance, les travaux de Leonardo da Vinci, souvent considéré comme le père de la mécanique moderne, ont jeté les bases de l’ingénierie mécanique. Le développement de machines complexes pendant la révolution industrielle du XVIIIe siècle a encore renforcé l’importance de la mécanique dans la conception et la production industrielles.

Automatisme : L’avènement de la machine autonome

L’idée d’automatisation remonte aux horloges mécaniques et aux automates du Moyen Âge. Cependant, c’est au XXe siècle, avec l’émergence de l’électronique et de la cybernétique, que l’automatisme a vraiment pris son essor. La possibilité de contrôler des machines à l’aide de capteurs et d’actuateurs, sans intervention humaine directe, a ouvert la voie à des systèmes de production automatisés et à la création d’usines modernes.

Robotique : L’union de la mécanique et de l’automatisme

Bien que l’idée de machines mimant les actions humaines soit ancienne (pensons aux légendes de golems ou aux automates de la Grèce antique), le concept moderne de robotique a émergé dans les années 1950 et 1960. Les premiers robots industriels ont fait leur apparition dans les usines, effectuant des tâches répétitives avec une précision inégalée. Avec l’évolution des technologies informatiques, des capteurs et des actuateurs, la robotique s’est diversifiée, conduisant à des robots plus sophistiqués, capables d’interagir avec leur environnement et d’apprendre de nouvelles tâches.

CAO, Supervision et Programmation dans le domaine de la Mécanique, de l'Automatisme et de la Robotique

Conception Assistée par Ordinateur (CAO)

La CAO est un ensemble d’outils et de méthodes permettant de concevoir, simuler et tester des composants mécaniques, des systèmes d’automatisation et des robots en utilisant des logiciels spécialisés.

  • Mécanique : Conception de pièces, d’assemblages et d’outillages, analyse des contraintes et optimisation des structures.
  • Automatisme : Schémas et plans électriques, conception de circuits et simulation de systèmes de contrôle.
  • Robotique : Modélisation et simulation de mouvements robotiques, intégration avec d’autres systèmes.

Supervision

La supervision regroupe les outils et méthodes permettant de surveiller, contrôler et optimiser en temps réel les systèmes mécaniques, d’automatisation et robotiques

  • Mécanique : Surveillance de machines-outils, détection d’usure ou de dysfonctionnements.
  • Automatisme : Suivi et contrôle de processus automatisés, détection d’anomalies.
  • Robotique : Surveillance des mouvements et actions des robots, coordination avec d’autres équipements.

Programmation

La programmation consiste à écrire des instructions pour diriger le fonctionnement des machines, des systèmes automatisés et des robots.

  • Mécanique : Programmation de machines-outils à commande numérique (CNC).
  • Automatisme : Développement de logiques de contrôle pour automates programmables industriels (API).
  • Robotique : Codage des séquences de mouvements, intégration de capteurs et d’actionneurs, développement d’algorithmes d’intelligence artificielle pour une adaptabilité accrue.

En conclusion, la CAO, la supervision et la programmation sont des éléments essentiels du domaine de la mécanique, de l’automatisme et de la robotique, offrant une multitude de possibilités pour améliorer la précision, l’efficacité et la flexibilité des systèmes modernes.

Les difficultés de recrutement dans la Mécanique, Automatisme et Robotique

Le secteur de la Mécanique, de l’Automatisme et de la Robotique, en constante évolution technologique, est confronté à des défis significatifs en matière de recrutement.

La complexité croissante des systèmes et l’intersection de plusieurs disciplines exigent des candidats une expertise pointue, souvent pluridisciplinaire, ainsi qu’une capacité à s’adapter rapidement aux innovations.

Cette haute spécialisation, combinée à une concurrence accrue entre entreprises pour attirer les talents, ainsi qu’à un déficit de formation adaptée à ces besoins spécifiques, rendent la quête des profils idéaux particulièrement ardue pour les recruteurs.

Comment bien recruter dans la Mécanique, l'Automatisme et la Robotique ?

Le recrutement dans la mécanique exige une expertise spécifique, car il s’agit d’un secteur spécialisé à la croisée des chemins entre la robotique, l’automatisme, l’électronique et la microélectronique. Si les talents sur ce domaine sont rares en France, il existe de bonnes pratiques à mettre en œuvre pour attirer les Ingénieurs Conception Mécanique, les Dessinateurs Projeteurs, les Automaticiens, les Roboticiens et bien d’autres. Voici quelques étapes à respecter pour un processus de recrutement efficace dans ce domaine :

Définissez clairement le profil recherché

 Il est essentiel d’avoir une compréhension précise des compétences et qualifications nécessaires, qu’il s’agisse de CAO, DAO, CFAO, de langages de programmation spécifique à la robotique, de techniques de modélisation mécanique, etc.

Impliquez votre équipe technique dans le processus de recrutement

Inclure vos experts en mécanique déjà en poste dans le processus de recrutement peut aider à formuler des questions pertinentes et à évaluer la profondeur des connaissances d’un candidat, notamment lors des entretiens. Cela est aussi bénéfique pour le candidat qui aura un aperçu plus clair de la future collaboration avec son équipe.

Proposez des tests techniques lors de vos processus de recrutement

Implémentez des évaluations techniques qui reflètent les défis réels rencontrés dans le poste. Cela peut inclure des exercices mécaniques, de modélisation ou de dépannage d’automates. Soyez transparent sur la difficulté du test technique proposé au candidat et leur durée. Certains tests ont pour objectif de valider simplement les bases nécessaires au poste, d’autres ont pour vocation d’être très complexes pour juger l’aspect comportemental du candidat face à la difficulté et la pression du défi. 

Soyez réactif dans vos prises de décision lors des processus de recrutement

Répondez rapidement aux candidatures et communiquez clairement tout au long du processus de recrutement. Fournissez des informations sur le calendrier et les étapes du processus de sélection. Et enfin, gardez à l’esprit que l’intérêt du candidat pour le poste est une variable qui décroit avec le temps. Au-delà de 2 à 3 jours sans réponse, il y a un risque mineur de perdre le candidat. Une fois les premières semaines écoulées, il y a un réel basculement et un risque majeur que le candidat ne soit plus du tout intéressé par votre offre.  

Créez une offre d’emploi attrayante et compétitive

Rédigez une annonce de poste détaillée et engageante qui met en avant les avantages de travailler pour votre entreprise. Mettez en évidence les projets intéressants, les opportunités de développement professionnel, les formations possibles et les avantages de votre entreprise. Assurez-vous que votre offre salariale et vos avantages sont compétitifs par rapport à ceux du marché. De plus, ne négligez pas la rédaction de votre annonce. Une annonce bien rédigée, avec une description précise de l’entreprise, du poste, des évolutions et formations possibles aura 5 fois plus de chances d’obtenir un bon taux de candidature. Mettez également en avant votre culture d’entreprise en montrant ce qui rend votre entreprise unique et attrayante pour les candidats (qualité de vie au travail, avantages sociaux, opportunités de croissance, etc.). 

Établissez une stratégie de développement des talents

Partez du principe que les candidats sont autant intéressés par une évolution hiérarchique que technique. Les candidats doivent être prêts à se former en continu et à s’adapter aux nouvelles technologies. Montrez aux candidats comment ils peuvent évoluer au sein de votre entreprise à long terme, en mettant en place des programmes de formation et de perfectionnement professionnel. En insistant sur ce point, vous limiterez le turnover et inciterez les candidats à construire leurs carrières dans la dynamique de croissance de l’entreprise. 

Utilisez les bons canaux de recrutement

Publiez l’annonce sur des sites d’emploi spécialisés, sur les réseaux sociaux professionnels, et sur votre propre site web. Faites appel à des cabinets de recrutement spécialisés dans la mécanique, l’automatisme ou la robotique. Ne sous-estimez pas le réseautage et les partenariats avec des universités, des écoles d’ingénieurs, et des forums professionnels. Vous pourrez ainsi accéder à un vivier de talents et rester à jour sur les tendances du secteur. 

Donner un feedback constructif

Même si vous décidez de ne pas embaucher un candidat, fournir un retour constructif peut aider à maintenir une bonne réputation et à encourager de futures candidatures. En adoptant une approche méthodique et en valorisant à la fois les compétences techniques et les qualités interpersonnelles, les entreprises peuvent réussir à recruter les meilleurs talents dans le domaine de la mécanique.

Participez à des salons et des évènements professionnels

Assistez à des salons de l’industrie de l’électronique pour rencontrer des candidats potentiels en personne. Organisez des évènements de recrutement ou des sessions d’information sur votre entreprise pour attirer l’attention des talents. Les salons professionnels peuvent les principaux acteurs régionaux et nationaux de la mécanique et de la robotique. Vous y rendre y sera forcément utile !

Proposer une rémunération en adéquation avec le marché

Un point essentiel pour être compétitif ! Votre offre d’emploi doit être en accord avec le marché de l’emploi. Vous devez être clair sur les avantages salariaux (fixe, variable, primes, avantages sociaux, etc.) et sur la possibilité de télétravailler. Le télétravail est aujourd’hui un standard qu’il faut pouvoir mettre en avant dans sa stratégie de recrutement. Certains postes s’y prêtent davantage que d’autres. Dans tous les cas, il faut être transparent sur le sujet. N’hésitez pas à consulter notre étude des salaires sur le sujet. 

En intégrant ces principes dans votre stratégie de recrutement, vous serez mieux préparé à attirer, évaluer et retenir les talents les plus adaptés à vos besoins en mécanique.

Les offres d'emploi en Mécanique

technicien de maintenance en automatisme – Fabrication de dessert français

aubagne

CDI

11/03/2024

– PME de 150 collaborateurs
– Produit 100 % made in France
– Conception de produits laitiers
– Garant de l’automatisation des machines

Voir l’annonce

Vous cherchez à recruter ?

Laissez-nous vos coordonnées, un consultant spécialisé
vous recontactera dans les plus brefs délais