Recruter dans le domaine de l'électronique

L’électronique, souvent considérée comme la pierre angulaire de la révolution technologique moderne, englobe l’étude, la conception, et l’application des dispositifs et systèmes basés sur le mouvement des électrons et autres porteurs de charge. Nous pouvons vous épauler dans la recherche de profils qualifiés sur ce domaine. 

✔️ Au succès    ✔️ Consultants spécialisés

Dès les premiers transistors jusqu’aux smartphones multifonctionnels d’aujourd’hui, l’électronique a profondément transformé notre manière de vivre, de travailler et de communiquer. Ainsi, en se plongeant dans le domaine de l’électronique, on découvre non seulement les principes sous-jacents qui alimentent notre monde connecté, mais aussi les innombrables innovations qui façonnent constamment notre avenir.

Les enjeux de l’électronique

L’électronique, pilier fondamental de la technologie moderne, présente de nombreux enjeux, à la fois technologiques, économiques, sociaux et environnementaux. Voici une synthèse des principaux enjeux de ce secteur :

  • Miniaturisation : La tendance à la miniaturisation des composants électroniques continue. Cela pose des défis en matière de conception, de fabrication et de gestion thermique. La nanotechnologie ouvre la voie à de nouvelles avancées, mais également à de nouveaux défis.
  • Efficacité énergétique : Avec l’augmentation du nombre d’appareils électroniques, la consommation d’énergie est une préoccupation majeure. La recherche d’appareils plus économes en énergie est essentielle, tant pour l’autonomie des batteries que pour l’impact environnemental.
  • Déchets électroniques : La gestion et le recyclage des déchets électroniques (e-déchets) sont un enjeu majeur. Ces déchets contiennent souvent des matières dangereuses et précieuses, et leur accumulation pose des problèmes environnementaux et sanitaires.
  • Ressources rares : Beaucoup d’appareils électroniques nécessitent des matériaux rares, dont l’extraction peut avoir des conséquences environnementales et géopolitiques. La recherche de solutions alternatives ou de méthodes de recyclage efficaces est cruciale.

Histoire de l’électronique

La trajectoire de l’électronique est un voyage fascinant, marqué par des découvertes clés et des innovations qui ont radicalement changé notre monde.

Les Prémices : La Découverte de l’Électron

Tout commence à la fin du 19ème siècle quand Sir J.J. Thomson découvre l’électron en 1897. Cette découverte fondamentale ouvre la voie à l’étude des phénomènes électroniques et à la conception des premiers dispositifs.

Les Débuts des Dispositifs Électroniques

Avec l’invention de la diode à vide par John Ambrose Fleming en 1904 et du triode par Lee De Forest en 1907, les bases de l’électronique moderne sont posées. Ces dispositifs amplifient les signaux et facilitent les premières transmissions radiophoniques et téléphoniques.

L’ Âge du Transistor

Le véritable tournant se produit en 1947 avec l’invention du transistor par John Bardeen, Walter Brattain et William Shockley chez Bell Labs. Plus petit, plus durable et moins énergivore que les tubes à vide, le transistor révolutionne l’électronique, menant à l’ère des semi-conducteurs.

L’Avènement des Circuits Intégrés

Dix ans après le transistor, Jack Kilby et Robert Noyce, travaillant indépendamment, inventent le circuit intégré en 1958-59. En combinant plusieurs transistors sur une seule puce, les circuits intégrés rendent possible la miniaturisation et l’explosion des dispositifs électroniques personnels.

L’Époque Moderne : Microélectronique et Au-Delà

Dans les années 1970 et 1980, avec l’évolution de la microélectronique, les ordinateurs, autrefois de la taille de pièces entières, trouvent leur place sur les bureaux, puis dans les poches. L’électronique devient omniprésente, allant des montres intelligentes aux systèmes embarqués dans les automobiles.

Vers une Nouvelle Ère : Nanotechnologie et Électronique Quantique

Alors que le 21ème siècle progresse, l’électronique entre dans des domaines encore plus minuscules. La nanotechnologie permet de développer des dispositifs à l’échelle atomique, et l’électronique quantique promet des avancées qui pourraient dépasser les limites actuelles des semi-conducteurs.

Quels sont les types d’électroniques principalement recherchés lors des recrutements ?

L’électronique, dans sa diversité, peut être catégorisée selon plusieurs critères. Chaque type d’électronique répond à des besoins spécifiques, utilisant des techniques et des technologies propres pour accomplir une variété de tâches.

Électronique Analogique 

Ce type d’électronique traite des signaux qui varient continuellement dans le temps. Les systèmes audio et radio, par exemple, sont souvent basés sur des circuits analogiques.

Électronique Numérique

Ici, les signaux sont traités comme des séquences de nombres, généralement en format binaire. Les ordinateurs, les smartphones et la plupart des appareils modernes relèvent de cette catégorie.

Électronique de Puissance

Consacrée principalement à la conversion et à la gestion de l’électricité à grande échelle, l’électronique de puissance concerne les dispositifs tels que les onduleurs, les convertisseurs DC-DC et les régulateurs de tension. Elle joue un rôle clé dans les systèmes d’alimentation, les véhicules électriques et les énergies renouvelables.

Électronique Embarquée

L’électronique embarquée fait référence aux systèmes intégrés conçus pour réaliser des tâches spécifiques dans des applications plus larges. Qu’il s’agisse de contrôler les fonctions d’une automobile ou de gérer un thermostat intelligent, ces systèmes sont optimisés pour des fonctions dédiées.

Microélectronique

Concentrée sur la fabrication et l’intégration de composants à petite échelle, la microélectronique est au cœur des puces de processeurs et des circuits intégrés.

Nanotechnologies

En allant encore plus loin dans la miniaturisation, les nanotechnologies explorent les propriétés et les applications des matériaux et des dispositifs à l’échelle nanométrique.

Électronique Optique et Photonique

Plutôt que de s’appuyer uniquement sur des électrons, cette branche utilise des photons (particules de lumière) pour la transmission de l’information. Les fibres optiques et les lasers en sont des exemples typiques, jouant un rôle essentiel dans les communications et la médecine.

Quelles sont les difficultés de recrutements dans l’électronique ?

Recruter dans le domaine de l’électronique peut s’avérer complexe. Il s’agit d’un secteur hautement spécialisé et concurrentiel. En outre, la filière électronique française assure la création de 6 000 postes par an selon une étude relayée par Usine Nouvelle, notamment pour les secteurs de la défense, de l’aérospatiale, de l’automobile, de la santé ou encore de l’énergie. Paradoxalement, la filière peine à embaucher et attirer des talents. Parmi les raisons évoquées, la principale serait le manque de compétences en :

  • Hyperfréquences
  • Électronique analogique
  • Consommation d’énergie
  • Analyse de données
  • Conception électronique
  • Architecture matérielle

L’électronique implique des normes de sécurité stricte. De ce fait, la filière nécessite des compétences en cybersécurité et en intelligence artificielle, que nous manquons également en France. Si le nombre de formations tend à augmenter dans le domaine de l’électronique, une préférence pour les carrières dans le domaine numérique et logiciel s’observe chez les étudiants et jeunes diplômés.

Comment bien recruter dans le domaine de l’électronique ?

En suivant quelques bonnes pratiques, vous pouvez augmenter vos chances d’attirer les meilleurs talents tels que les Responsables Bureau d’Études, les Ingénieurs Conception Électronique, les Ingénieurs en Électronique de Puissance, et bien d’autres. Voici les étapes que nous recommandons pour les recrutements de profils spécialisés en électronique :

Soyez réactif dans vos prises de décision

Premièrement, répondez rapidement aux candidatures et communiquez clairement tout au long du processus de recrutement. Fournissez des informations sur le calendrier et les étapes du processus de sélection. Et enfin, gardez à l’esprit que l’intérêt du candidat pour le poste est une variable qui décroit avec le temps. Au-delà de 2 à 3 jours sans réponse, il y a un risque mineur de perdre le candidat. Une fois les premières semaines écoulées, il y a un réel basculement et un risque majeur que le candidat ne soit plus du tout intéressé par votre offre. Pensez également à réduire au maximum le nombre d’entretien. Un processus trop long est un processus compliqué qui a plus de chances de mener à une impasse.

Impliquez vos employés dans le processus de recrutement

Votre équipe technique est la plus à même d’identifier et de valider les compétences requises sur le poste. Encouragez donc vos employés à recommander des candidats qualifiés et à partager des informations sur les postes vacants. Organisez des entretiens avec des employés pour qu’ils puissent rencontrer leur future équipe. Cette partie facilitera en amont l’onboarding de votre nouvelle recrue.

Proposez des défis techniques lors des entretiens

Pour faire suite au point précédent, il est judicieux d’utiliser les tests techniques lors de vos entretiens d’embauche. Ces derniers permettent d’évaluer les compétences techniques des candidats en incluant des exercices pratiques lors des entretiens.

Soyez transparent sur la difficulté du test technique proposé au candidat et leur durée. Certains tests ont pour objectif de valider simplement les bases nécessaires au poste, d’autres ont pour vocation d’être plus complexes pour juger l’aspect comportemental du candidat face à la difficulté et la pression. Et attention à ne pas imposer un test technique en premier entretien.

Définissez clairement vos besoins

Ensuite, il convient d’identifier précisément les compétences et les qualifications requises pour le poste. Déterminez si vous avez besoin d’expérience dans des domaines spécifiques tels que la conception électronique, la programmation en C++ et en traitement d’images, en mécanique, etc. La frontière de l’électronique, de la microélectronique, de la robotique ou de la mécanique est parfois mince à appréhender.

Définissez les enjeux et les objectifs du projet pour mettre en avant les compétences requises, que ce soit en conception, test, fabrication, ainsi que les connaissances logicielles et matérielles requises. Tout en gardant à l’esprit que le mouton à 5 pattes n’existe pas !

Créez une offre d’emploi attrayante et compétitive

Par la suite, il est nécessaire de rédiger une annonce de poste détaillée et engageante qui met en avant les avantages de travailler pour votre entreprise. Mettez en évidence les projets intéressants, les opportunités de développement professionnel, les formations possibles et les avantages de votre entreprise. Assurez-vous que votre offre salariale et vos avantages sont compétitifs par rapport à ceux du marché.

De plus, ne négligez pas la rédaction de votre annonce. Une annonce bien rédigée, avec une description précise de l’entreprise, du poste, des évolutions et formations possibles aura 5 fois plus de chances d’obtenir un bon taux de candidature.

Mettez également en avant votre culture d’entreprise en montrant ce qui rend votre entreprise attrayante pour les candidats (qualité de vie au travail, avantages sociaux, opportunités de croissance, etc.)

Utilisez les bons canaux de recrutement

Également, il convient de multiplier les canaux de diffusion de votre offre d’emploi. Publiez l’annonce sur des sites d’emploi spécialisés dans l’électronique, sur les réseaux sociaux professionnels, et sur votre propre site web. Faites appel à des cabinets de recrutement spécialisés dans l’industrie de l’électronique.

Ne sous-estimez pas le réseautage et les partenariats avec des universités, des écoles d’ingénieurs, et des forums professionnels. Vous pourrez ainsi accéder à un vivier de talents et rester à jour sur les tendances de l’électronique.

Participez à des salons et des évènements professionnels

Ensuite, il est judicieux d’assister à des salons de l’industrie de l’électronique pour rencontrer des candidats potentiels en personne. Organisez des évènements de recrutement ou des sessions d’information sur votre entreprise pour attirer l’attention des talents.

Les salons professionnels comme le SIDO à Lyon par exemple, réunit chaque année les principaux acteurs régionaux et nationaux de l’électronique et du logiciel embarqué. Vous y rendre y sera forcément utile !

Établissez une stratégie de développement des talents

Par ailleurs, montrez aux candidats comment ils peuvent évoluer au sein de votre entreprise à long terme, en mettant en place des programmes de formation et de perfectionnement professionnel. En insistant sur ce point, vous limiterez le turnover et inciterez les candidats à construire leurs carrières dans la dynamique de croissance de l’entreprise. Les candidats sont autant intéressés par une évolution hiérarchique que technique.

Donner un feedback constructif

Également, même si vous décidez de ne pas embaucher un candidat, fournir un retour constructif peut aider à maintenir une bonne réputation et à encourager de futures candidatures. En adoptant une approche méthodique et en valorisant à la fois les compétences techniques et les qualités interpersonnelles, les entreprises peuvent réussir à recruter les meilleurs talents dans le domaine de l’électronique.

Proposer une rémunération en adéquation avec le marché

Un point essentiel pour être compétitif ! Votre offre d’emploi doit être en accord avec le marché de l’emploi. Vous devez être clair sur la rémunération (fixe, variable, primes, avantages sociaux, etc.) et sur la possibilité de télétravailler. Le télétravail est aujourd’hui un standard qu’il faut pouvoir mettre en avant dans sa stratégie de recrutement. Certains postes s’y prêtent davantage que d’autres. Dans tous les cas, il faut être transparent sur le sujet.

Les offres d'emploi en Électronique

Ingénieur électronique de puissance – Process céramique

Chanteloup en Brie

CDI

17/05/2024

– Filiale d’un grand groupe américain côté en Bourse
– Conception et fabrication de composants passifs
– 33 millions de CA réalisés en N-1, uniquement pour le site francilien
– Design de composants électroniques jusqu’à la fabrication du produit

 

Voir l’annonce

Ingénieur analyse de défaillance électronique – Domaine aérospatial

Buc

CDI

17/05/2024

– Concepteur français de solutions électroniques pour applications à haute fiabilité
– Participation à des missions spatiales prestigieuses (Curiosity, Rosetta, Mars Sample Return)
– Tests matériels sur composants électroniques
– Société reconnue pour ses produits brevetés

 

Voir l’annonce

Ingénieur électronique – Société accessible en TCL

Venissieux

CDI

17/05/2024

– Systèmes sur-mesure d’électronique embarquée
– Production en interne « Made in France »
– 200 collaborateurs  
– 31 millions d’euros de CA

Voir l’annonce

Ingénieur conception électronique – dispositifs pour le nucléaire

Blagnac

CDI

14/05/2024

– PME française de 150 collaborateurs
– Chiffre d’affaires de 26 M€ en 2023
– Budget de 1,4 M€ pour la R&D en 2023
– Evolution interne horizontal et/ou vertical

 

Voir l’annonce

Vous cherchez à recruter ?

Laissez-nous vos coordonnées, un consultant spécialisé
vous recontactera dans les plus brefs délais