Menu

09Août 2016

1604

0

Se rendre attractif grâce à son CV – Leçon 4 : Briller par ses compétences et loisirs

bannière article compétences et loisirs cv

Longue aventure qu’est la réalisation d’un CV parfaitement calibré ! Vous avez successivement réussi à le rendre beau et bien structuré, puis élaboré un discours solide, et rédigé vos expériences et formations efficacement. Maintenant, la cerise sur le gâteau : mettez en lumière les rubriques loisirs et compétences !

Les compétences : se mettre en valeur à coup sûr

Les années ont passé, vous avez acquis un bagage certain dans votre métier. Vous maîtrisez des technologies et techniques indispensables, et vous êtes enrichi de savoir-faire (et savoir-être) que tout le monde recherche. Alors, pourquoi vous dispenser de les indiquer dans votre CV ? Puisqu’il s’agit de la partie la plus délicate, décortiquons-la !

Logiciels et langages web

cv4-img1Les compétences sur les logiciels et langages sont parmi les premières choses analysées par le recruteur. Mettre en avant les plus importants tombe sous le sens, en particulier ceux que l’on attend de vous.

Vous êtes développeur PHP ? Vous préciserez votre niveau en PHP, mais ne vous arrêtez pas là : quels logiciels et technologies employez-vous au quotidien ? Des bases de données ? D’autres langages ? Précisez tous ceux qui vous paraissent indispensables pour le poste auquel vous candidatez, et qui pourront intéresser. Pour autant attention : évitez les listings sans fin, plein de logiciels et langages qui n’intéresseront pas.

Pensez utile, en vous projetant déjà dans le poste : lesquels serez-vous amenés à utiliser ? Une fois cette question posée, vous serez à-même de déterminer lesquels citer. Vous pouvez aussi vous permettre de renseigner un logiciel ou langage non demandé, si vous avez une idée de comment ces derniers peuvent être mis de l’entreprise.

D’un point de vue principalement rédactionnel ou visuel, vous pouvez exprimer votre maîtrise des logiciels par un système de jauge ou de notes : 5 étoiles pour un logiciel que vous connaissez comme votre poche, 3 étoiles pour des connaissances solides, 2 étoiles pour les bases. En-dessous de 2 étoiles, évitez de le mentionner : sauf exception, vous risquez de vous éliminer vous-même en soulignant des faiblesses dans votre profil !

Langues

cv4-img2À ne surtout pas oublier ! Indiquez les langues que vous pourrez sérieusement utiliser en entreprise. Ne vous concentrez que sur celles dont vous avez une maîtrise relativement intéressante pour intervenir professionnellement. Inutile de vous vanter des 4 leçons de chinois mandarin que vous avez pris il y a 6 ans, cela risque de n’intéresser personne … À moins que vous ne vous en rappeliez très très bien ! 😉

Commencez par préciser votre/vos langue(s) maternelle(s). Ensuite, continuez en indiquant obligatoirement votre niveau en anglais, puis de votre LV2 (si votre maîtrise va au-delà des simples salutations). Comment le rédiger ? « Courant, technique, bilingue, lu, écrit, parlé » est la solution la plus simple si vous ne savez pas comment vous évaluer.

Les échelles (A1 à C2) et les certifications (TOEIC, TOEFL) ne sont pas aussi utiles que l’on pourrait le croire : les premières changent régulièrement, tandis que les secondes ne sont valables que de 3 à 5 ans. Difficile de se faire un avis clair sur un niveau en langue à partir de tout ça ! Il n’existe pas de règle à ce sujet : optez pour la solution représentant le plus honnêtement votre niveau, et susceptible d’être comprise par le plus grand nombre.

Savoir-faire

cv4-img3Nous développons tous des savoir-faire précis au fil de nos carrières, tels que la gestion de projet, management d’équipe … À des savoir-faire plus techniques ! (Conception d’algorithmes, veille technologique, maquettage de site web …)

Vous ne savez pas quel type de savoir-faire insérer ? Foncez sur google pour trouver une annonce d’emploi correspondant à votre métier, et retenez les savoir-faire attendus pour ce type de poste. Votre liste commencera à se faire toute seule, et vous parviendrez à la compléter vous-même sans vous en rendre compte !

Vous différencier grâce à vos loisirs et distinctions

Les petits détails font la différence. Votre vie personnelle et les événements la ponctuant peuvent avoir un impact certain sur un recrutement. Comment ?

En valorisant vos loisirs

cv4-img5On a tendance à les négliger, et pourtant, beaucoup ont pu accéder au poste de leur rêve de manière simple : en découvrant des intérêts communs (sports, films, mode, etc …) avec leur recruteur.

Alors n’hésitez pas à être sincère, et parlez de vos loisirs dans ce CV. Optez pour ceux vous correspondant le plus, et ceux qui vous mettront à l’aise lors d’une conversation. Vous n’êtes pas à l’aise lorsque vous parlez de votre passion pour la littérature ou pour le cinéma ? Alors privilégiez d’autres passions, qu’il vous fera plaisir de partager et d’expliquer avec votre interlocuteur. Si ce dernier aime faire du sport autant que vous, ça ne sera qu’un plus !

Distinctions, Prix et Publications :

cv4-img6Vous avez remporté une récompense dans votre cœur de métier ? (prix du meilleur concept de startup, meilleure stratégie de marketing digital lors d’un concours, etc …) Ne faites pas l’économie de l’oublier : cela ajoute un crédit professionnel à votre CV. Vous pouvez aussi, bien entendu, préciser les mentions obtenues à chacun de vos diplômes, dans la catégorie « formation » (bien que leur impact ne soit que mineur).

Rédiger des articles de recherche est aussi très valorisant pour votre profil. Alors n’hésitez pas à créer un encart sur votre CV pour citer le titre de vos publications : peut-être que l’une de vos problématiques de travail entrera directement dans les préoccupations de votre future entreprise.

Enfin, voici une dernière recommandation pour les juniors : Citer ses notes et mentions en abondance s’avère être contre-productif. Cela montre que vous êtes encore dans une logique scolaire ou universitaire. Aussi, ne prenez pas la peine de partager vos bulletins de notes avec votre recruteur : privilégiez des lettres de recommandation de professionnels. Sortez de la bulle de l’école, et entrez dans une logique proactive : un 18 en management ne vaut pas grand chose face à un pro témoignant de votre efficacité !

Vous y êtes, votre CV est finalisé ! Félicitations ! Maintenant, à vous d’analyser ses retombées, et n’oubliez pas de le réadapter à chaque fois 🙂

Commentaires (0)

Top