Logo SilkHhom

Bien-être au travail : se sentir mieux au quotidien en 6 astuces

Posté le 5 Juin 2019 dans QVT par

Le bien-être au travail est un sujet d’actualité. Nous ne parlerons pas exactement du bien-être mais plutôt d’un cadre général du travail qui a tendance à favoriser l’harmonie. En effet, il ne faut pas confondre le bien-être avec la satisfaction au travail, même si cette dernière peut favoriser le bonheur. Le bien-être au travail est largement influencé par le poste occupé. Les emplois demandant de fortes capacités physiques sont usants à la longue et ont tendance à baisser l’harmonie que nous cherchons pour éprouver le bonheur. Cela se répercute aussi sur les emplois peu valorisants, qui ne sont pas reconnus voir mêmes invisibilisés. Si certaines stratégies peuvent être mises en place pour contrebalancer ce gouffre, il n’est pas aisé d’avoir le même ressenti du bien-être au travail dans l’ensemble des catégories socioprofessionnelles. Nous tenterons de proposer des idées qui peuvent s’appliquer pour la majorité des travailleurs.

1 – L’autonomie

L’une des principales stratégies à mettre en place pour se sentir mieux sur son lieu de travail est d’avoir plus d’autonomie. De pouvoir organiser son temps de travail comme bon nous semble, d’être capable de parfois modifier ou intervenir dans le choix de nos délais mais également sur la quantité de travail qui nous est attribuée. D’être dans la mesure de stopper momentanément la tâche en cours et de pouvoir faire des pauses de manière régulières. Cette organisation est à décider avec votre supérieur mais semble pouvoir se mettre assez facilement en place suivant le type de poste.

Avoir plus d’autonomie, c’est se sentir en assurance et savoir qu’on nous accorde une certaine confiance dans l’organisation de notre temps de travail. C’est également pouvoir apprendre de nouvelles choses car de par cette autonomie, nous pouvons nous écarter des tâches répétitives et consacrer un temps de temps à de nouvelles choses, comme approfondir ses connaissances ou en acquérir de nouvelles.

Une autonomie laissée à la libre appréciation des salariés, c’est être capable de faire face à l’urgence. Pouvoir quitter le travail plus tôt en cas d’urgence, de pouvoir arriver en retard suite à quelques catastrophes personnelles tout en étant serein face à ces retards sur son temps de travail. C’est trouver l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle. C’est apprendre à faire confiance à ses salariés.

Si votre travail le permet, n’hésitez pas à essayer de prendre les choses en main, à proposer votre vision de l’organisation de votre travail et à expliquer que tout le monde y gagnerait en vous laissant gérer votre temps de manière plus libre.

2 – Le soutien social

Le soutien social ne doit pas être négligé car il joue une part très importante du bien-être au travail. Il est extrêmement important de sentir que l’on fait partie d’une équipe et que cette équipe soit présente en soutien en cas de travail délicat ou de situations compliquées. Cela vaut également pour les supérieurs qui se doivent d’être présents sur certains travaux. La coopération et l’aisance dans l’équipe sont le véritable noyau dur qui formera le bien-être au travail. Se sentir à sa place, savoir que l’on peut compter sur ses collègues et, également, être en mesure de les aider en retour est à la fois gratifiant et rassurant.

Le soutien social ne doit pas être négligé car se sentir écouté·e sur son lieu de travail est rassurant et permet de se sentir plus protégé·e par son entreprise. Cela crée des liens qui dépassent le statut de seul « collègue ».

Pour ne pas être exclu, il est important que la charge de travail soit équitablement répartie entre tous les travailleurs. La cohésion d’une équipe n’en sera que plus renforcée. De même qu’il est aussi indispensable d’apprendre à être à l’écoute pour les autres et d’être capable de les aider comme ils vont ont aidé. Tout est question d’équilibre, ainsi, si la situation sociale est calme et juste, les travailleurs n’auront pas de stress supplémentaire pour venir au bureau.

3 – La reconnaissance

La reconnaissance est sans doute le point que l’on peut le moins maîtriser. En effet, cette reconnaissance regroupe l’impression d’être utile dans son travail. Cette impression d’utilité favorise largement le bien-être au travail et aide à s’y sentir bien. Il n’est pas toujours facile de trouver un sens dans ce que l’on fait au jour le jour et, pourtant, la mouvance est bien là. Beaucoup ont quitté leur « bullshit job » pour trouver plus de sens au travail chaque jour. Si vous n’êtes pas reconnus dans votre travail et que vous ne recevez aucun mérite lorsque vous parvenez à atteindre vos objectifs, il est alors peut-être encore temps de changer ?

Il y a parfois des problèmes éthiques à travailler dans une société, il n’est jamais simple de les gérer ni d’en tirer une quelconque fierté. Cela n’aide pas du côté de la reconnaissance. Des salariés qui se reconnaissent dans les engagements de la société, qui savent pourquoi ils y travaillent et qui sont fiers d’en fait partie aide forcément à s’y sentir bien et à avoir envie de venir y travailler chaque matin.

4 – L’aménagement

Parlons maintenant organisation de l’espace. Si vous travaillez dans des bureaux et qu’il est possible de les aménager, n’hésitez plus ! Exit les murs blancs, les bureaux blancs, le plafond blanc, les chaises blanches, place à un environnement de travail un peu plus gai ! Cela peut se régler en quelques coups de peinture ou alors en mettant des stickers ou des tableaux aux murs. Avoir un environnement plaisant autour de soi aide à la concentration et au plaisir de s’y trouver. Vous êtes dans le milieu créatif ? Pensez à varier les environnements pour aider l’inspiration.

Il est aussi possible de penser à de nouveaux aménagements pour se sentir mieux sur son lieu de travail, comme organiser un coin repos pour les pauses ou même aménager de véritables pièces de jeux pour renforcer les liens. Nombreuses sont les Start-Up à avoir adopté cet esprit et si l’impression peut aller jusqu’à faire penser à « chez soi » incitant alors à rester plus longtemps au bureau, cela favorise aussi la concentration et l’égayement de l’esprit.

N’hésitez pas à investir dans des plantes vertes, celle-ci font respirer le lieu et rayonnent dans l’ambiance parfois étouffante d’un bureau. Côté bien-être santé, les bureaux et chaises de bureau adaptées pour tous types de travail sont aujourd’hui monnaie courante, cela peut contribuer au bonheur des employés sur leur lieu de travail.

5 – Les formations

N’est-il pas agréable de continuer à apprendre même après avoir quitté les bancs de l’école ? C’est aujourd’hui de plus en plus possible grâce à l’ensemble des aides mises en place. Il est tellement motivant de se dire qu’il est encore possible d’apprendre, de se mettre à jour sur de nouvelles pratiques, de développer ses compétences. Certes, il n’est souvent pas de votre ressort de pouvoir participer ou non à des formations, mais pourquoi ne pas glisser l’idée et peut-être apporter cette nouveauté à votre entreprise ? L’épanouissement intellectuel est grisant et vous aidera à vous sentir mieux au travail et, surtout, à avoir l’impression que vous avez fait un grand bond à avant. Cette sensation de grande avancée crée des moments d’euphorie où tout nous semble possible. Pourquoi ne pas les pousser à arriver plus fréquemment afin de booster votre motivation, votre productivité et votre bonheur personnel ?

L’épanouissement personnel des salariés n’est pas à prendre à la légère, c’est cette forme de bien-être qui va les motiver à rester au sein de votre entreprise. De savoir qu’ils peuvent évoluer, qu’ils peuvent encore apprendre et être capables de développer leurs capacités. S’ils commencent à stagner et à ne plus entrapercevoir les possibilités que leur offre leur poste, vous avez de plus grandes chances de les perdre. Proposez des opportunités de formation et le bien-être général de l’entreprise augmentera significativement.

6 – Un espace de restauration

Nous parlions plus haut de l’organisation de l’espace de travail, il semble aujourd’hui indispensable de proposer un petit coin de restauration pour permettre aux travailleurs de manger ou de boire quelque chose. Pourquoi ne pas agrémenter cet espace de fruits frais ? Cela évitera de se bourrer de gâteaux industriels lors des petites fringales et permettra d’améliorer l’hygiène de vie des salariés. Vous pouvez aussi ajouter des fruits secs qui sont excellents pour la santé. Proposer ce genre de service permet également d’avoir un lieu où les liens peuvent se créer plus facilement.

En proposant des fruits frais, vous pouvez aussi proposer le matériel pour faire des jus et ainsi ne jamais manquer de jus frais. Très bons et remplis de vitamine, cela change du café ou d’un soda remplit de sucre. Le tout, bien sûr, à consommer avec modération. Cela variera les pauses goûters et permettra de faire le plein d’énergie pour tout le monde !

 

L’ensemble de ces petits coups de pouce sont plus ou moins faciles à mettre en œuvre, mais une fois l’équilibre trouvé, l’atmosphère que vous aurez créée sera unique et chacun des employés aura sa place et se sentira bien.

Sources : rapport d’enquête Dares «Travail et bien être psychologique », bienetreautravail.com




Laissez un commentaire



Mais aussi...