Logo SilkHhom

Pourquoi c’est le bon moment pour recruter dans l’informatique ?

Posté le 28 Avr 2020 dans Recrutement par

CHRONIQUE – Thomas Baverel (directeur de Silkhom)

Ça y est ! Enfin ! Nous avons la date de la fin du confinement total. Certes, les conditions de déconfinement ne sont pas encore totalement finalisées, mais l’essentiel est là. NOUS AVONS ENFIN UNE DATE, le 11 MAI.

Dès l’annonce du confinement le 17 mars, de nombreux projets ont été mis en « pause » ce qui a causé un gel de nombreux recrutements. Vu le contexte extraordinaire de la situation il était totalement légitime et impératif pour les entreprises de se concentrer sur le présent et non sur l’avenir.

Mais tout ça est maintenant derrière nous, c’est à nous, entrepreneurs, de nous pencher vers l’avenir et de redémarrer notre si belle machine économique.

Et cela doit passer par une relance de nos projets et le maintien de la dynamique d’emplois que nous avions depuis le début de l’année.

Dans l’IT, depuis plusieurs années, la pénurie des ressources informatiques est en pleine évolution. De telle sorte que de nombreux projets ne peuvent voir le jour faute de candidat.

L’épisode exceptionnel que nous sommes en train de vivre devrait très certainement avoir une incidence sur cette tendance et potentiellement remodeler, à court terme, le paysage du recrutement informatique au niveau national.

Voici quelques tendances que nous avons relevées qui prouvent qu’il est important, et même nécessaire de continuer à recruter, pendant cette fin de confinement :

Les candidats sont toujours à l’écoute

7 candidats sur 10 qui étaient à l’écoute du marché avant le confinement déclarent l’être toujours à ce stade du confinement. Le nombre de postes ouverts étant en forte baisse, vous pourriez tirer sensiblement votre épingle du jeu et attirer plus de talents qu’à l’accoutumée.

Des entretiens organisés rapidement

Près de 80% des travailleurs IT sont en télétravail. Ils n’ont pas de temps de transports pour se rendre au bureau et donc plus de temps à vous accorder pour un entretien via la multitude d’outils de vidéoconférence. Ils n’ont pas de jours à poser pour passer les entretiens et donc plus de discrétion vis-à-vis de leur employeur.

Hausse des candidats sans-emploi

Certaines sociétés ont malheureusement dû se séparer de certains collaborateurs dès l’annonce du confinement. Cela a aussi été le cas dans le monde de la Tech et notamment dans de nombreuses start-up. Dans ce contexte, certains candidats se sont mis à l’écoute du marché forcé et seront très sensibles à intégrer une société stable qui recrute pendant la crise.

Des Freelances sous pression

Dès l’annonce du confinement, de nombreuses sociétés ont mis fin à l’utilisation de prestataires extérieurs. Cela n’a pas échappé à un nombre important de travailleurs indépendants. Il y a une forte chance pour qu’un nombre important de freelances reviennent sur un modèle salarié afin d’éviter ce type de désagrément dans l’avenir. Nous avions déjà pu constater ce phénomène en 2008.

Évitez les bouchons du redémarrage

La pénurie de profils risque d’être toujours élevée même à l’issue du confinement. Mais il risque d’y avoir une très grosse concurrence dès la reprise. Toutes les sociétés vont vouloir recruter en même temps. Il vaut mieux avoir anticipé.

Prenez une longueur d’avance sur vos concurrents

Rassurez-vous, vos concurrents sont exactement dans la même situation que vous. Mais vous pourriez tirer votre épingle du jeu maintenant en recrutant plus facilement. Dans 1 mois il sera peut-être trop tard.

L’image de votre entreprise

À l’issue de la crise, une chose est sure. Les candidats voudront se positionner au sein de structures saines et fiables. Une société qui recrute encore est une entreprise forte qui se projette vers l’avenir.

J’entends déjà de nombreuses personnes qui me diront que rien ne remplace un entretien physique. Sachez qu’au sein du cabinet, pendant cette crise, nous finalisons tous les jours des recrutements avec des sociétés qui ont décidé de recruter à distance. La visite des locaux se fait virtuellement et les candidats apprécient. Et ça marche…

Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’une rencontre physique est importante. Si vous l’envisagez, vous pouvez commencer le début du processus à distance et finaliser le recrutement la semaine du 11 mai de manière physique.

La Machine du recrutement IT a ralenti son rythme mais est en train de repartir très rapidement. A vous de ne pas rater le train en marche….




Laissez un commentaire