Menu

13Juil 2017

407

0

Focus métier : L’ingénieur Cloud

cloud cover

Expert de la virtualisation des données en dehors de l’entreprise, l’ingénieur cloud computing est en charge de la gestion du stockage des données des entreprises sur le cloud. Il accompagne les entreprises dans leur transition vers cette nouvelle tendance qui se généralise. Salaire et débouchés sont motivants pour ces professionnels qui peuvent exercer aussi bien chez les prestataires qu’en entreprises utilisatrices.

Les objectifs de l’ingénieur cloud

L’enjeu pour l’ingénieur cloud est d’assurer la sécurité, la disponibilité, la rapidité et la fiabilité du système d’information. Il offre ainsi des ressources facilement adaptables aux besoins opérationnels des organisations en les accompagnant dans leur mutation vers des serveurs cloud.

cloud 4

Missions et responsabilités

L’ingénieur cloud doit identifier les entreprises qui proposent des services de stockage de données dans le cloud (serveurs dématérialisés) correspondant aux besoins de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il étudie et compare les offres des différents prestataires et gère les appels d’offres afin de trouver le partenaire idéal. Il s’occupe ensuite de la mise en place effective du nouveau système de cloud et des problématiques liées à l’accessibilité des données. L’ingénieur cloud peut également être en charge de la formation des employés sur le stockage des données. L’enjeu est de sécuriser les données transférées et de permettre aux employés d’y avoir facilement accès depuis leur poste de travail. Finalement, son métier présente un aspect technique pour la mise en place de solutions de stockage et une partie axée sur la formation des utilisateurs. Il est également amené à améliorer et assurer la maintenance du système, mais aussi à optimiser les performances et les fonctionnalités utilisateurs.

cloud 3Compétences requises et études

Des connaissances étendues dans le domaine informatique sont bien sûr nécessaires, telles que la maîtrise des environnements Linux et Windows, mais aussi celle des outils spécifiques au stockage, à la virtualisation (VMware, Hyper-V), au développement, à la gestion de base de données. L’ingénieur cloud est donc plongé dans les algorithmes, la programmation et l’architecture des logiciels et des réseaux. Cependant, il est aussi amené à animer des réunions, écrire des rapports et de la documentation. Il a donc un profil polyvalent. Il est curieux car il doit rester en veille constante et il parle anglais couramment. Un grand sens de l’analyse est attendu afin de gérer les projets de transitions, et d’anticiper les problèmes techniques potentiels. Une certaine autonomie est souvent requise, même dans les projets en équipe.

Un profil Bac+5 (écoles d’ingénieurs ou universités) ou un Bac+2 avec expérience(s) en administration d’infrastructures virtualisées, est nécessaire pour prétendre à un métier d’Ingénieur Cloud.

cloud2Salaires et débouchés

Un ingénieur junior peut prétendre à un salaire annuel de 36K à 45K à Paris et entre 30K à 36K dans les grandes villes. Un ingénieur cloud senior, quant à lui, peut voir son salaire annuel s’élever à 48-55K à Paris contre 40-50K dans les grandes villes. Le cloud étant en voie de généralisation dans les entreprises, la demande est très forte en experts du domaine et la tendance n’est pas prête de s’atténuer, car les techniques évoluent encore beaucoup. Après plusieurs années d’expérience, l’ingénieur cloud peut évoluer vers des postes à hautes responsabilités dans l’entreprise.

Voir l’infographie

Intéressé par le métier ? Silkhom peut vous proposer diverses opportunités en cliquant sur ce lien


Pour ne rien manquer de l’actualité Silkhom, suivez-nous sur les réseaux !


Commentaires (0)

Top UA-103837192-1