Menu

19Juil 2016

562

0

Se rendre attractif grâce à son CV – Leçon 3 : Rédiger efficacement ses expériences et formations

bannière attractif cv rédiger expériences et formations

Enfin, vous avez préparé consciencieusement la forme de votre CV, et élaboré une structure en béton armé pour valoriser votre profil. Maintenant, passons à la dernière étape : la rédaction ! Moins difficile qu’on ne pourrait le croire mais extrêmement subtile, cette partie de l’exercice commence par la mise en relief des expériences et formations.

Pour rédiger son CV, être concis et précis est la clé

cv-experiencesEn rédigeant un CV, vous connaissez la règle : 6 secondes, c’est en moyenne le temps que le recruteur passera à le lire. La concision alliée à la précision de vos informations est donc un véritable objectif vers lequel tendre. Au final, pendant ces quelques instants à parcourir votre document, votre interlocuteur doit pouvoir identifier clairement et rapidement les mots clés qu’il recherche.

Dès le titre et la courte description de votre curriculum, faites apparaître les mots clés essentiels, surtout pas de synonymes ou néologismes que vous vous seriez appropriés ! Tout simplement car non seulement, il est probable que l’on ne vous comprenne pas, mais aussi car les mots clés vous permettront d’être référencé dans la base de données de l’entreprise : ils pourront ainsi potentiellement vous rappeler à l’avenir si une offre correspondant mieux à votre profil apparaissait.

Opérez avec cette logique synthétique et de mots clés sur tout votre CV : pour vos intitulés de postes comme vos compétences, court et précis vaut mieux que long et exhaustif : la deuxième option ennuiera ou perdra votre cible dans sa lecture.

Expériences et formations : une rédaction « punchy » et efficace

Une fois la première ligne de description de vos expériences atteinte, une grande hésitation s’empare de vous : comment procéder ? Rédiger un listing de points, de missions, de matières étudiées ? Pas de pression, soyons méthodique.

Les expériences professionnelles

Dans un premier temps, la tournure de votre intitulé de poste est primordiale : Optez pour un nom de poste universellement connu et recherché. Cela peut sembler évident, et pourtant, la mode est aujourd’hui aux intitulés « personnalisés », en pleine croissance sur le web : Alchimiste des réseaux, Magicien de la PAO et autres anglicismes obscurs ne cessent d’apparaître. Si, sur le web, leur force en communication apporte un air décalé, il est probable que votre recruteur ne partage par les mêmes codes de langage, et se retrouve dérouté (voire agacé) devant cette terminologie. Un mot d’ordre pour rédiger : Restez clair et simple !

Ensuite, pour rédiger vos expériences, faites d’abord l’inventaire des missions phares et valorisantes que vous avez pu mener dans l’entreprise dont vous allez parler. Concentrez-vous en particulier celles en lien avec le poste auquel vous briguez. Rédigez les de manière concise, sans faire de longues phrases interminables. Gardez une logique en trois temps : verbe d’action – mots clé – valeur ajoutée. Des chiffres clés peuvent également rentrer en compte, et faire toute la différence. Par exemple :

« Développement de portefeuille clients de +25%, dont Canal + et Le Parisien »

Les tournures peuvent être difficiles à trouver, mais donneront l’assurance de l’efficacité de votre action lors de vos expériences.

N’oubliez pas d’indiquer la durée de chacune de vos expériences, en précisant leurs mois de début et de fin, et l’année (ou à défaut leur durée). N’oubliez pas d’ajouter la ville où se situait le poste (mais économisez-vous de la précision de son adresse exacte ou même de son code postal).

Les formations

cv-formationsMoins étoffées que les expériences professionnelles, les formations doivent venir en appui de ces dernières. Vous êtes junior ? Cela change la donne : faites les figurer avant les expériences professionnelles.

Pour les valoriser, même méthode : citez les matières et enseignements les plus saillants, qui vous ont apporté quelque chose. Vous avez peut-être aussi réalisé des projets professionnels, ou collaboré avec des entreprises en cours de formation : indiquez-le, cela montrera que vous avec un premier pied dans le monde de l’entreprise !

Vous êtes plutôt un profil sénior ? N’hésitez pas à actualiser les intitulés de vos diplômes, dans le but d’être plus transparent auprès des nouveaux recruteurs. Abandonnez les « Bac A, B, C » pour les privilégier aux noms « L, ES, S ». Vous avez un DEUG ? Privilégiez l’appellation Bac+2, Licence 2 ou BTS/DUT (si votre formation était professionnalisante). Optez pour cette logique à tous les niveaux de votre formation.

Projets personnels et bénévolat

Vous avez également des expériences personnelles en freelance ou en benévolat ? Optez pour la création d’une rubrique dédiée, comme pour les expériences, et adaptez la même méthode que pour ces dernières. De cette façon, vous aurez l’assurance que ces dernières auront été mis en valeur comme elles le méritent !

Nous y sommes presque ! Il ne nous reste à voir comment mettre en lumière vos compétences et affiner les petites lignes, et votre CV sera prêt. Rendez-vous à la prochaine leçon !

Commentaires (0)

Top